Le vent, la vitesse et le casque sont autant de choses qui empêchent les motards de pouvoir communiquer entre eux. Camaraderie oblige, un certain nombre de gestes sont souvent utilisés pour s’informer. Le plus connu d’entre eux reste le fameux V. On serait tentés de vous dire qu’on ne le présente plus…  Et pourtant, êtes-vous incollable sur ses origines et son utilisation ?

Petit retour sur le signe le plus emblématique de la communauté des motards.

L'icône du V motard

Le plus souvent, nous attribuons l’origine du “V”, symbole mondialement reconnu et utilisé par la culture motarde, à Barry Sheene. Ce pilote mythique, a été sacré double champion du monde Moto GP 500 en 1976 et 1977. Autant dire que c’est un ambassadeur de choix pour notre signe !


À chaque victoire, Barry Sheene avait pris pour habitude, de saluer le public pendant qu’il réalisait son tour d’honneur. Et lorsqu’il grimpait sur la première place du podium lors d’un grand prix, celui qu’on appelle “The Lucky Seven” avait comme signe distinctif, de pointer index et majeur vers le public, donnant la forme d’un “V”, synonyme de Victoire.

Crédit photo : Le Repaire des Motards

Les utilisations historiques du V

Loin d’être une invention uniquement réservée aux motards, ce signe ne date pas d’hier. Il faut remonter jusqu’au XIVe siècle pour constater sa première utilisation : nos amis Anglais brandissaient le signe V comme un symbole de victoire face aux Français vaincus lors d’une bataille. Plus récemment, c’est Winston Churchill qui se l’est approprié pour à nouveau célébrer une victoire, celle sur l’Allemagne cette fois, pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Un signe de salutation devenu signe communautaire

D’autres événements survenus en France ont encore un peu plus permis d’associer ce signe au mouvement de « rassemblement motard ».

En 1980 la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) a été créée en réponse à des décisions gouvernementales visant les Motards. Cette dernière avait pour but de reconnaître les cylindrés des motos à l'aide d'un autocollant à coller pour pouvoir les verbaliser plus facilement. Pour protester contre cette législation, les motards descendent dans la rue. Encore une fois, lors de ces manifestations, ce signe V était brandit.

Crédits photos : ffmc35.free

Son guide d'utilisation

Comme vous avez pu le comprendre, c'est avec ce dernier que les motards se reconnaissent, se saluent et se distinguent. Il n’est pas utilisé dans tous les continents mais possède en tout cas la même signification partout (il ne tient qu’à vous de l’exporter pendant l’un de vos voyages à deux roues !).                                                                               

Lorsqu’on se croise entre motard, il est de coutume de se faire signe :  
   
    - Deux doigts levés, l’index et le majeur, en V,
    - Avec la main gauche pour ne surtout pas lâcher le gaz ni le frein.
     - Félicitations, vous faites officiellement partie de la team des motards !

Crédit photo : Passion Moto Sécurité

Motards, Motardes ! 

Nous avons l’opportunité, mais surtout la chance de partager et faire perdurer ce signe, installé depuis plus d’un siècle dans notre société et utilisé par les plus grands… 

Ensemble, devenons les ambassadeurs du signe V ! 

Et surtout, n’oubliez pas de perpétuons l’usage du V sur les réseaux sociaux grâce au VLike !